Womanthology

Mon travail en tant qu’auteur de BD ou d’illustratrice, c’est de donner vie à un univers. J’ambitionne de le faire avec compétence, et d’être toujours jugée sur mes qualités avant tout.

Cependant, l’une des choses qui me caractérise est que je suis une femme, je fais donc partie d’une minorité qui pourtant représente 50% de l’humanité. ça n’a l’air de rien, et pourtant, ça influe sur les rapports que j’entretiens avec mon travail et le milieu de la bd ou du comics de façon générale. Pour être plus précise, cela influe surtout sur mes rapports avec les éditeurs…

Lorsque j’ai commencé ma “carrière”, je me suis retrouvée confrontée aux vexations ordinaires inhérentes au milieu. On me demandait systématiquement si j’étais coloriste ou si j’accompagnais quelqu’un dans les festivals. Et lorsque je précisais que j’étais auteur illustrateur, on supposait d’emblée que ce que je faisais était girly.

Du rose et des étoiles, non merci ! De la chick-lit ? plutôt crever !

Bien sûr mon genre influe sur mon travail, mais j’aime à croire que cela se fait au niveau de la sensibilité.

Je n’aime pas ceux qui pensent que les filles ne connaissent rien au monde de la bd adulte parceque c’est trop de guerre, trop de sf et trop d’héroic fantasy. Cela nous rabaisse tous car, oui, on peut aimer ces genres en tant que nanas et que non, la bd ça n’est pas que ces trois genres. Cela étant je n’aime pas non plus que les filles ne fassent pas d”efforts pour mieux dessiner parfois parceque les étoiles et du rose et parler de chaussures ça leur suffit. remarque, elles n’auront qu’à lire de la chick-lit et ce sera bien fait pour elles.

Ma réaction a l’accueil que l’on m’a accordé à l’époque a été de me battre afin de devenir compétente, voire très compétente. Parceque l’on peut se lasser du rose et des étoiles et attraper des cors aux pieds, mais on ne se lasse jamais de la compétence.

Lorsque je suis passée au niveau supérieur, à savoir bosser pour Marvel, je me suis vite rendue compte que, comme on dit, tout est plus grand aux états unis. Et ce que je considérait comme un pourcentage anormalement bas de femmes dans le milieu de la bd franco belge était largement écrasé par l’absence criante de représentantes du genre féminin chez les gros éditeurs US. Ce qui hélas ne s’est pas arrangé lors du relaunch de DC comics qui a réussi le double exploit de n’avoir qu’une auteur parmi tous les encreurs, scénaristes, cover-artists, illustrateurs et j’en passe, et de sortir des numéros encore plus stéréotypés qu’avant. S’attirant les foudres des blogueuses que le sujet a tendance à énerver.

On notera tout particulièrement la réaction exagérée de l’éditeur Dan Didio, alors qu’il est interrogé sur le peu d’auteurs féminins sur le relaunch.

Un des effets de ce triste constat a été de pousser Renae Da Liz a lancer le projet “womanthology”.

Womanthology est un livre regroupant uniquement des travaux de femmes et jeunes filles qui veulent travailler dans le comics. Il y a de tous les niveaux puisque le but est parfois de donner une toute première plateforme à un talent naissant. Quelques professionnelles ont aussi fait quelques pages, dont moi, en équipe avec soit de nouvelles scénaristes soit de nouvelles dessinatrices.

IDW a accepté de le publier à condition que cela ne leur coute rien. Womanthology est donc passé par un site de levage de fonds et réussi le double exploit de réunir les 20 000$ requis en 5 jours et de finir avec 110 000 $.

Le projet a donc attiré l’attention de nombreuses personnes de l’édition ou la presse.

L’argent, c’est le nerf de la guerre et preuve est faite que les fans de comics sont prêts à payer pour voir des femmes dessiner…

J’ai accepté de participer à ce projet gratuitement, alors que d’habitude je recommande de fuir tout travail non rémunéré. Mais une fois n’est pas coutume et je vois plutôt ça comme un portfolio géant.

J’aurai l’occasion de vous en reparler lorsque je serai à New York.

En attendant voici deux pages sur les 4 que j’ai faites sur le scénario de l’hilarante Kelly Thompson de 1979’s semi finalist.

5 comments for “Womanthology

  1. October 2, 2011 at 2:28 am

    C'est vrai que c'est flippant cette situation. Qu'on m'excuse le terme un peu familier, mais "flippant" est clairement ce que je ressens. Qu'en ce début de XXIe siècle, on en soit encore à devoir mener un combat qui aurait dû être gagné depuis longtemps. Que la BD, qui se veut globalement un média "cool" et pas réactionnaire pour un clou, n'ait pas su naturellement offrir toutes leur place aux femmes, qu'il y ait autant de résistances, et d'hypocrisies, ça dit bien un mal encore plus général. Et que des femmes, un peu par désespoir de cause, en viennent à faire une publication "de femmes, par des femmes, avec des femmes", c'est presque aussi attristant. Espérons du moins que le succès de la levée de fond, et le succès (qu'on souhaite) du recueil fasse bouger les lignes.

    Pour le reste, bien jolies planches, très girly ! 😉
    (J'avoue que ce terme me reste un relatif mystère, sauf s'il sert à caractériser des trucs idiots, pour moi il n'y a pas d'histoires girly ou "boy-y", il y des histoires qui sont bonnes, ou mauvaises…)

    • grainedepluie
      October 2, 2011 at 7:42 am

      amen !
      De toutes façons, à tout point de vue, womanthology est déjà un succés. Il a rempli sa tâche, qui était de prouver qu'il y a des femmes qui veulent faire du mainstream et qu'il y a un public qui veut les voir dessiner. 🙂

  2. October 2, 2011 at 8:10 am

    J'ai vraiment hâte que ça sorte. Déjà pour recevoir le mien, mais également pour pour avoir une idée plus large de ce qui est proposée par la gente féminine qu'on ne voit pas assez et voir si ça va changer un peu les mentalités. Ah, s'il y avait plus de Stéphanie Hans, de Claire Wendling ou de Sara Pichelli dans les rayons…

  3. October 6, 2011 at 1:13 pm

    Vraiment good tes derniers Up (faut que je passe plus souvant arf ^^' mais avec mes 2 taff pas simple ^^") . Je trouve ton article super interressant et criant de véritée ! Les femmes se font malhereusement trop rare dans le milieu du comics ! mais c'est en bonne voie d'évolué, 😉 j'ai vue que tu avais un compte FB je t'envoie une demande de ce pas ^^ça me permettra de suivre ton parcours plus assidument 😉

  4. February 25, 2012 at 9:17 pm

    Je propose une méthode simple et efficace : taper aux couilles…

Leave a Reply

%d bloggers like this: