Home back

Je suis de retour à Strasbourg depuis une semaine et le moment est venu de faire le point.
Après un bon mois passé à New York et un petit passage en Ohio, autant dire que je suis un peu chamboulée.
Je ne suis pas encore bien sûre de pouvoir porter un avis objectif sur mon expérience mais il est vrai que pour la seconde fois, je rentre charmée par New York et l’accueil que m’ont réservé ses habitants. Charmée aussi par l’enthousiasme général qui motive les gens et leur fait entreprendre de grandes comme de petites choses.
Le comic con de New York s’était bien passé l’an dernier. Cette année il s’est trés bien passé.
J’ai la grande chance de travailler sur une série qui sort du lot et qui marche trés bien ( Journey into mystery pour ceux qui débarquent ) et cela a démultiplié les visites que j’ai reçu lors de la convention. Comme me le disait l’un de mes éditeurs : ” les gens commencent à connaitre ton travail, maintenant, il faut qu’ils mémorisent ton nom “. Flatteur !

Cette année, la convention durait 4 jours au lieu des 3 jours de l’an dernier durant lesquels 90 000 personnes s’étaient bousculées autour des auteurs, éditeurs, invités exceptionnels, démos de jeu vidéo, bandes annonces exclusives, conférences, démos et marchands.
Je pense honnetement que le nombre de personnes / jour était plus important cette année que l’an dernier. Par contre le ratio visiteurs “normaux” / cosplayers est resté le même . Grosso modo : 30%.

20111119-023853.jpg

20111111-193750.jpg

Encore une fois, cette année a été l’occasion de porter sur mon travail un regard purement pragmatique. En tant que professionnelle, et aprés sélection de mon dossier, je vais au festival après avoir payé ma table, mon billet d’avion et mon hébergement. D’autre part, sur place, point de dédicaes à la française. Aux états unis, les lecteurs viennent acheter originaux, prints et artbooks. Donc l’équation est simple, si à la fin du festival j’en suis de ma poche, c’est que j’ai manqué de préparation ou que j’ai pêché par excés d’orgueuil. Ou les deux.
À contrario, en France on ne gagne pas d’argent du tout, mais on n’en dépense pas. Ça a ses avantages et ses inconvénients. J’y reviendrai.
Donc, cette année, j’y suis allée aussi préparée que possible et je n’ai pas été déçue.
J’ai eu la chance d’avoir un rdv collectif avec Jim Lee grâce à ma participation à womanthologie, j’ai aussi rencontré deux recruteurs de chez DC et un de Dynamite comics.
Je ne sais pas encore si ça va donner quelquechose mais c’est bon signe !
J’ai vendu tous les artbooks que j’avais emmené, quelques aquarelles inédites, une cover originale et j’ai fait une moyenne de deux commissions par jour. C’était épuisant et j’ai le dos en vrac mais je suis ravie !

20111121-204544.jpg

20111121-204647.jpg

20111121-204712.jpg

20111121-204727.jpg

20111121-204750.jpg

20111121-204808.jpg

20111121-205005.jpg

20111121-205020.jpg

20111121-205453.jpg

20111121-205437.jpg

20111121-205352.jpg

20111121-205420.jpg

20111121-205336.jpg

20111121-205315.jpg

20111121-205255.jpg

20111121-205237.jpg

20111121-205215.jpg

20111121-205203.jpg

20111121-205149.jpg

20111121-205138.jpg

20111121-205123.jpg

20111121-205103.jpg

20111121-205035.jpg

20111121-204952.jpg

20111121-204913.jpg

20111121-204858.jpg



2 Comments

  1. Lorddlb wrote:

    Vraiment très bonne série de photos ! Tu as du téclatée !

  2. Michel wrote:

    Merci pour ces belles photos !

Leave a Reply